7 C
Londres
jeudi, décembre 1, 2022
HomeAFRIQUERDC : L'armée de l'air entre en action contre le groupe armé...

RDC : L’armée de l’air entre en action contre le groupe armé du M23 dans le Nord-Kivu

Date:

A la une

EGYPTE : La COP27 s’achève sur un accord sur les pertes et dommages

Après des jours d'intenses négociations à Charm El-Cheikh, la...

RDC : Félix Tshisekedi appelle la jeunesse à se mobiliser face à la rébellion du M23

Le président de la République démocratique du Congo, Félix...

CAMEROUN : Attribution des droits d’exploitation à Camvert – Le ministère de la forêt hors la loi

Green Development Advocates, en partenariat avec Greenpeace Afrique, vient...

Les avions de l’armée congolaise sont déployés depuis ce week-end dans la province du Nord-Kivu. Après des vols de reconnaissance, ils ont effectué selon plusieurs sources leurs premières frappes ce mardi, ciblant des zones occupées et contrôlées par les rebelles. Aucun bilan n’est encore disponible.

Des témoins ont vu décoller un avion militaire de l’aéroport de Goma mardi 9 novembre dans la matinée. S’il est difficile de connaître sa destination, plusieurs sources rapportent des bombardements aériens dans certaines zones contrôlées par le M23, dans la chefferie de Bwisha.

Cette situation a provoqué de nouveaux déplacements de populations, et des dizaines de civils sont arrivés dans l’après-midi dans la localité de Matebe. Selon leurs témoignages, ils ont fui suite aux fortes détonations entendues le matin dans la région. D’autres déplacés ont été signalés à Rwanguba.

Pas de commentaire de l’armée congolaise

De leur côté, les Forces armées de la RDC (FARDC) n’ont pas voulu commenter l’évolution de la situation. « Nous sommes en guerre et nous sommes en opération. Il y a des choses qui ne se disent pas », a brièvement déclaré à RFI un officier de haut rang de l’armée congolaise. Lundi, les habitants de Kiwanja et Rutshuru avaient rapporté avoir vu un avion militaire survoler à haute altitude leur zone.

Selon une source militaire, il s’agissait d’un vol de reconnaissance. Parallèlement, les efforts diplomatiques se poursuivent pour une issue politique et négociée à la crise. La réunion tripartite RDC-Rwanda-Angola tenue à Luanda samedi avait ainsi appelé au déploiement immédiat du mécanisme de vérification ad hoc à Goma. Les chefs des services de renseignement sont chargés de poursuivre les discussions à cet effet. 

FA Dernière