COUPE DU MONDE QATAR 2022 : Une chance pour l’Afrique ?

0
202

En accueillant les compétitions de la Coupe du monde 2022, le Qatar pense aussi au jour d’après, dans un esprit de solidarité. Une fois cette Coupe du monde terminée, les pays africains devraient en effet bénéficier de certaines infrastructures dont le Qatar va se séparer.

Jamais dans l’histoire de la Coupe du monde de football cette compétition n’avait été organisée par un pays si petit. (Le record précédent est détenu par la Suisse, en 1954.) Avec une population de tout juste 2,6 millions, le Qatar n’a bien évidemment pas besoin de 8 stades, ni de stades aussi grands. Il est donc prévu qu’une fois cette compétition terminée, une bonne partie des sièges sera enlevée et envoyée dans des pays africains, qui n’ont pas la chance de disposer d’infrastructures d’une telle envergure.

Après le Mondial 2022, un don de 170.000 sièges de stades au bénéfice de pays africains

Après cette Coupe du monde 2022 au Qatar, la capacité d’accueil de la majorité des stades de Doha passera donc de 40.000 à 20.000 sièges environ. Un total de 170.000 sièges devraient être envoyés dans des pays en voie de développement d’Afrique.

Ces sièges « seront offerts aux pays qui ont besoin d’infrastructures sportives. Cela permettra la promotion de la culture du football et, plus largement, la promotion de l’engouement pour le sport à travers le monde », a fait savoir par communiqué Ali Al Dosari, le directeur des installations du Stade 974.

Ce stade est d’ailleurs le plus remarquable des sept qui ont été construits entre l’annonce de cette Coupe du monde au Qatar en 2010 et aujourd’hui. Situé à l’est de Doha en bordure du port, il est d’ailleurs le premier que verront les supporters des hublots de leurs avions, car il est situé non loin de l’aéroport international Doha Hamad. Il a été construit pour être entièrement démontable : il est composé de 974 conteneurs maritimes, d’où son nom. Le chiffre « 974 » est par ailleurs symbolique au Qatar car c’est l’indicatif téléphonique international du pays.

Le Stadium 974, un parfait exemple d’architecture modulable

Le reste des stades sont eux aussi voués à une transformation. Le stade Education City, situé à 13 km de Doha, verra la moitié de ses sièges enlevés et sera utilisé par les 8.000 élèves et étudiants des 9 universités et 11 écoles de Doha.

Le même sort attend le Stade de Lusail, doté de 80.000 sièges. L’espace libéré sera utilisé pour construire des logements, des commerces, des écoles, des cafés et des cliniques. Même le Stade Al Bayt à Al Khor City, hôte du match d’ouverture entre le Qatar et l’Équateur le 20 novembre 2022, verra l’incorporation en son sein d’un hôtel 5 étoiles, d’un centre commercial et d’un hôpital dédié à la médecine du sport. Autant d’éléments qui prouvent à quel point l’Afrique va bénéficier des retombées indirectes de cette Coupe du Monde au Qatar.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here