COUPE DU MONDE QATAR 2022 : L’Argentine remporte une édition historique

0
123

La première édition au Moyen-Orient de la coupe du monde de football était la première disputée en novembre et en décembre, mais aussi la première organisée à petite échelle géographique. Qatar 2022 a donc tenu toutes ses promesses, en offrant un regard neuf sur cette vénérable et prestigieuse institution.

Ces nouveautés étaient synonymes d’opportunités, au premier rang desquelles figurait, pour les spectateurs, la possibilité d’assister à plusieurs matches au cours d’une même journée. Pour autant, les risques étaient à la hauteur de l’enjeu.

Gianni Infantino l’a reconnu à demi-mots en début de semaine, en avouant que la perspective d’avoir « tant de supporters de pays différents réunis au même endroit, au même moment » n’avait pas été sans causer quelques inquiétudes. 

« D’ordinaire, les villes accueillent au maximum des supporters de deux pays », a ajouté le Président de la FIFA. « Ici, nous avons rassemblé 32 pays et des supporters du monde entier venus profiter de ce spectacle exceptionnel. »

Avec moins de 2,9 millions d’habitants et huit stades réunis dans un rayon de moins de 60 kilomètres, le Qatar s’est trouvé confronté à de nombreuses interrogations. Ses infrastructures seraient-elles en mesure de faire face à un afflux aussi massif ? D’autres se demandaient quelles seraient les conséquences de la tenue de la compétition en plein cœur de la saison européenne, une situation inédite qui a contraint les équipes à réduire leur préparation.

L’un après l’autre, ces doutes se sont dissipés, emportés par une vague de football magique, une organisation parfaite et une ambiance aussi chaleureuse que passionnée dans les rues et dans les stades.   

Cette semaine, Jürgen Klinsmann a parlé d’une « Coupe du Monde parfaitement organisée », tandis qu’Infantino se réjouissait d’avoir vécu « la meilleure Coupe du Monde de tous les temps ». Un constat partagé par de nombreux observateurs. 

Les superlatifs qui pleuvent sur ce rendez-vous qatarien englobent également celui que beaucoup considèrent comme le héros de cette Coupe du Monde. Lionel Messi était déjà un solide prétendant au titre de meilleur footballeur de tous les temps il y a un mois, mais ses performances éblouissantes au Qatar n’ont fait que renforcer le sentiment général.

Le capitaine argentin a en effet largement influé sur le cours de cette édition, qui se trouve par ailleurs être la plus prolifique en buts de l’histoire de la compétition. Voir ce champion d’exception se saisir enfin de ce trophée après lequel il a si longtemps couru a quelque chose d’émouvant – n’en déplaise aux plus féroces rivaux de l’Argentine.   

Classement

Vainqueur : Argentine

Finaliste : France

Troisième : Croatie

Prix

Ballon d’or adidas : Lionel Messi (ARG)

Soulier d’or adidas : Kylian Mbappé (FRA)

Gant d’or adidas : Emiliano Martinez (ARG)

Meilleur Jeune Joueur : Enzo Fernandez (ARG)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here