R D C : La relance des mines dans le Kasaï au cœur de la campagne de Félix Tshisekedi

0
66

La relance de la Miba, la plus grande société de production de diamant du pays, mais très malade, était au cœur de la promesse électorale de Félix Tshisekedi. Chaque fois qu’il se rend dans cette région du Kasaï, qui dépendait essentiellement de cette société, la population le lui rappelle, tout comme les députés originaires de cette zone quand ils rencontrent les membres du gouvernement. Que faut-il pour la relancer ?

Avec un matériel obsolète, un personnel vieillissant, un modèle économique dépassé, des soupçons de détournement, la société est passée d’une production annuelle de près de 10 millions de carats en 1990 à moins de la moitié en 2020. Les recettes sont donc tombées de 100 millions de dollars en 1990 à 480 000 en 2020.

Ces dernières années, la Miba a vu également son niveau d’endettement et les charges sociales exploser.

Face à cet état déliquescence, un programme de relance de la société a été validé cette semaine. Il est chiffré à 450 millions de dollars. Rien que pour les trois prochaines années, il faudra décaisser plus de 160 millions dollars en investissements.

« Il faut investir dans l’outil de production. Il faut essayer de restructurer la dette. Cela pèse. C’est un passif lourd qui est non assurable. Avec son état financier, la Miba ne saura pas supporter cette dette », avance Gilbert Mukendi, responsable des stratégies et études, au Comité de pilotage de la réforme des entreprises du Portefeuille de l’État (Copirep).

Véritable programme de relance de la société ou simple plan de communication dans le cadre de la campagne électorale ? « Cette discussion, nous le conseil présidentiel d’éveil stratégique, on l’a faite avec le président en 2020. Ce n’est pas quelque chose qui a été fait à la va-vite rien que pour un processus électoral. Non », répond Judith Suminwa, coordinatrice adjointe du Conseil présidentiel d’éveil stratégique, organisme dont la mission principale est de suivre et d’évaluer la mise en œuvre des engagements du président de la République.

Prochaine étape d’ici quelques semaines : la présentation et discussion du plan de relance en conseil des ministres.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here